janvier 20, 2021

La police de Toronto accuse un homme de meurtre au deuxième degré dans la mort d’un homme du Minnesota

Par admin2020


CBC

Ford frustré par les retards de vaccination alors que l’Ontario enregistre 1913 nouveaux cas de COVID-19

Le premier ministre Doug Ford a exprimé sa frustration à la nouvelle que le Canada ne recevra pas de nouvelles doses du vaccin Pfizer la semaine prochaine, bien que la supervision générale du plan de déploiement des vaccins en Ontario continue d’espérer que le retard de distribution n’empêchera pas les plans de vaccination de la population générale d’ici début août. S’adressant aux journalistes mardi, Ford a qualifié la nouvelle que le Canada ne recevra pas de nouveaux vaccins Pfizer la semaine prochaine de «troublante» et «de grande préoccupation». “Jusqu’à ce que les vaccins soient plus largement disponibles, restez à la maison, restez en sécurité et sauvez des vies”, a-t-il déclaré. La nouvelle intervient alors que la province a enregistré mardi 1 913 autres cas de COVID-19, les responsables avertissant que le Toronto Public Health – qui enregistre systématiquement le plus de nouvelles infections chaque jour – “sous-estime probablement” son nombre de cas. Un porte-parole du ministère de la Santé a déclaré que le total artificiellement bas de 550 nouveaux cas signalés par la ville était dû à un “problème technique”, mais n’a pas fourni plus de détails. À titre de référence, au cours des trois jours précédents, la Santé publique de Toronto a enregistré 815, 1 035 et 903 cas, respectivement. Les autres bureaux de santé publique qui ont enregistré des augmentations à deux ou à trois chiffres sont les suivants: Région de Peel: 346 Région de York: 235 Région de Durham: 82 Windsor-Essex: 81 Région de Waterloo: 79 Middlesex-London: 73 Région de Halton: 71 Hamilton: 63 Région de Niagara : 52 Simcoe Muskoka: 48 Ottawa: 41 Huron-Perth: 37 Wellington-Dufferin-Guelph: 31 Lambton: 28 Sud-ouest: 22 Est de l’Ontario: 14 Chatham-Kent: 13 (Remarque: Tous les chiffres utilisés dans cette histoire se trouvent sur le tableau de bord COVID-19 du ministère de la Santé ou dans son Résumé épidémiologique quotidien. Le nombre de cas pour une région peut différer de ce qui est signalé par le bureau local de santé publique, car les unités locales communiquent des chiffres à des moments différents.) Plus de 200 000 Ontariens ont été vaccinés ainsi loin Lors d’un briefing technique pour les médias mardi matin, les membres du groupe de travail sur la distribution de la vaccination contre le COVID-19 ont présenté une ventilation approximative des groupes qui avaient reçu une première dose de vaccin: environ 83000 résidents, membres du personnel et soignants des établissements de soins de longue durée. Environ 25 000 résidents, employés et soignants de maisons de retraite. Plus de 99 000 agents de santé dans d’autres secteurs. Avec plus de 200 000 vaccins administrés, l’Ontario a terminé la première série d’immunisation dans tous les foyers de soins de longue durée de Toronto, Peel, York et Windsor-Essex – les quatre régions où les taux de transmission du virus sont les plus élevés. La première série d’immunisations a également été administrée dans tous les foyers de soins de longue durée à Ottawa, Durham et Simcoe-Muskoka. Pourtant, le ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, a mis en garde: «L’augmentation de la propagation de la communauté au cours de la deuxième vague constitue une menace sérieuse pour nos foyers de soins de longue durée. La province vise à terminer de vacciner ceux de tous les foyers de soins de longue durée restants d’ici le 15 février. Lors de la séance d’information technique de mardi, les membres du groupe de travail sur la distribution de la vaccination contre le COVID-19 ont également expliqué comment la province répondait à l’annonce de Pfizer la semaine dernière qu’il était ralentir la production de son vaccin, entraînant des retards de livraison pour le Canada. REGARDER | Un premier ministre Ford exaspéré fait appel au nouveau président américain pour les vaccins: L’impact en Ontario variera d’une semaine à l’autre, ont déclaré les responsables, avec une réduction de 80 pour cent du nombre de doses initialement prévues la semaine du 25 janvier; 55% la semaine du 1er février; et 45 pour cent la semaine du 8 février. À son tour, la province réaffectera ses doses disponibles du vaccin Moderna à plus de régions, tout en allongeant également l’intervalle entre les doses du vaccin Pfizer dans certaines situations pour s’assurer que tous ceux qui ont eu un premier cliché aura accès à leur deuxième. Les résidents et le personnel des établissements de soins de longue durée et des maisons de retraite à haut risque qui ont reçu leur première dose du vaccin Pfizer recevront une deuxième dose dans 21 à 27 jours, selon la province. Tous les autres qui reçoivent le vaccin Pfizer recevront leur deuxième dose entre 21 et 42 jours après la première. Pour ceux qui reçoivent le vaccin Moderna, le calendrier de 28 jours restera en place. Quant à savoir si la province s’attend toujours à vacciner la population générale de l’Ontario d’ici la fin juillet ou au début d’août, le général Rick Hillier a déclaré que cela dépendra de la question de savoir s’il y a d’autres problèmes de disponibilité du vaccin, mais qu’il reste optimiste. Toronto cessera les opérations de la clinique de vaccination de masse Suite à l’annonce du retard, la province a demandé mardi soir à la ville de Toronto de cesser immédiatement d’exploiter une clinique de vaccination de masse «de preuve de concept» au Metro Toronto Convention Centre. La clinique, qui n’a commencé à fonctionner que lundi, avait pour objectif de vacciner 250 personnes par jour, mais la ville a noté que cela dépendait entièrement de l’approvisionnement en vaccins. Les personnes qui devaient recevoir le vaccin à la clinique au cours des trois prochains jours ont vu ces rendez-vous annulés, a déclaré le Toronto Public Health dans un communiqué. «Le groupe de travail sur l’immunisation de la ville continue de planifier le déploiement d’une clinique de vaccination à l’échelle de la ville et continuera de travailler avec la province pour déterminer les prochaines étapes une fois que l’approvisionnement en vaccins sera rétabli», a déclaré la ville. Un peu plus de 34 000 nouveaux tests traités Pendant ce temps, le réseau de laboratoires de l’Ontario n’a traité que 34 531 échantillons de test pour le nouveau coronavirus et a signalé un taux de positivité des tests de 6,8%. Les niveaux de test chutent souvent le week-end, mais le système a une capacité pour plus de 70 000 tests par jour. La moyenne sur sept jours des nouveaux cas quotidiens est tombée à 2 893, le plus bas depuis le 4 janvier de cette année. Pour la septième fois en huit jours, le nombre de cas signalés résolus a dépassé les nouvelles infections. Il existe actuellement environ 27 615 cas actifs confirmés de COVID-19 dans toute la province. Pendant ce temps, le ministère de la Santé a déclaré qu’il y avait 1626 patients dans les hôpitaux atteints du COVID-19. Parmi ceux-ci, 400 étaient traités en soins intensifs, le plus à tout moment pendant la pandémie, et 292 nécessitaient un respirateur pour respirer. Notamment, un rapport quotidien généré par Critical Care Services Ontario et partagé à l’interne avec les hôpitaux évalue le nombre actuel de patients en soins intensifs atteints du COVID-19 à 418, dont 303 sont toujours sous ventilateurs. Les bureaux de santé publique ont également enregistré 46 décès supplémentaires de personnes atteintes de la maladie, portant le bilan officiel à 5 ​​479 personnes. Vingt-neuf des autres décès étaient des résidents de soins de longue durée. Au total, 254 établissements de soins de longue durée, soit un peu plus de 40 pour cent, étaient aux prises avec une éclosion de COVID-19. La province a déclaré qu’elle avait administré hier 14 346 doses supplémentaires de vaccins contre le COVID-19 et que 224 134 personnes avaient reçu une première dose. Un total de 25 609 personnes en Ontario ont reçu les deux vaccins.



Source link