janvier 20, 2021

Le pouvoir de l’imagerie mentale

Par admin2020


Au fur et à mesure que nous exerçons l’esprit, il devient plus fort. Plus le joueur imagine le succès, plus il crée d’énergie pour y parvenir. »- Bill Beswick, Mental Skills Trainer (2001, p. 78-79)

Les entraîneurs ont dit aux athlètes de pratiquer l’imagerie pour améliorer leur jeu. Rares sont ceux qui apprennent comment pratiquer l’imagerie et comment cela aide vraiment leurs jeux. Cet article détaillera cette puissante compétence mentale et mettra en évidence les cinq domaines de performance que la visualisation aide et la meilleure façon de s’entraîner pour maximiser son impact.

Les entraîneurs ont certainement raison de renforcer le pouvoir de l’imagerie mentale. Il aide à la pratique et à la préparation et à l’exécution du jeu, ainsi qu’à améliorer la confiance tout en diminuant les sentiments de pression et d’anxiété. À tel point que les joueurs devraient utiliser la visualisation mentale ou Imagerie mentale sur une base quotidienne. L’utilisation de l’imagerie est définie comme la capacité de voir l’excellence du jeu, car elle implique d’utiliser autant de sens que possible pour voir et ressentir des images sportives avant de les exécuter sur le terrain. Si la visualisation est effectuée correctement, les images sont vives, en couleurs et en contrôle total.

Les images doivent être visionnées positivement (regarder de bonnes pièces, ne pas manquer), avec autant de détails inclus pour la rendre aussi réelle que possible. Plus l’image est détaillée, plus le cerveau alertera les muscles impliqués de se contracter, renforçant ainsi le processus de mémoire motrice (adaptations neurologiques), donc dans l’œil de votre esprit, vous effectuez réellement le mouvement imaginé. Répéter cette séquence à plusieurs reprises ne fera qu’améliorer et renforcer la mémoire motrice (un terme plus savant et correct que «mémoire musculaire»). Les études sur les pratiques mentales et physiques sont fascinantes. De plus, plus il y aura d’émotion dans la scène, plus l’image deviendra authentique, renforçant ainsi les adaptations neurologiques. Ceux qui pratiquent mentalement sur une base régulière auront «été là, fait cela» littéralement des centaines de fois selon la fréquence de ladite formation. Ainsi, si les joueurs ont du mal à jouer à une position particulière ou ont des difficultés à saisir des tactiques complexes, s’entraîner à se voir exécuter ces situations correctement aidera grandement à apprendre et à les exécuter si nécessaire, ainsi qu’à améliorer les niveaux de confiance et de motivation.

Les joueurs peuvent visualiser l’exécution d’une compétence ou rejouer un événement particulier de deux manières. D’un perspective interne, par lequel la compétence est vue de l’intérieur de «l’œil de l’esprit». Par exemple, les joueurs devraient réellement voir et sentir le ballon à leurs pieds. Lorsque vous utilisez ce type d’images, le cerveau envoie des messages aux muscles comme si le joueur passait, dribblait, faisait des courses ou faisait des plaqués. D’un perspective externe, les joueurs se regardent comme un spectateur le ferait, ou se regardent jouer à la télévision ou à la vidéo. L’imagerie interne est considérée comme plus efficace selon certaines recherches, bien que l’approche externe soit toujours efficace pour aider à améliorer la préparation, la confiance, la motivation, la régulation de l’anxiété et l’exécution.

L’imagerie mentale peut être une compétence que vous pouvez utiliser pour vous aider à atteindre vos objectifs. L’imagerie peut être utilisée de multiples façons car elle peut vous aider à vous détendre, à changer votre humeur et à ajuster vos humeurs précompétitives et compétitives. L’imagerie mentale peut même vous aider à apprendre une nouvelle compétence ou à réorganiser une compétence déjà apprise.

5 types d’images de performance

  1. Images réussies = répéter mentalement avant le succès (confiance).
  2. Lire des images = répéter des techniques de jeu spécifiques (préparation, apprentissage, confiance)
  3. Images gagnantes = imaginez le résultat final (motivation).
  4. Imagerie de motivation = lorsqu’il est mélangé avec de bons airs, peut augmenter l’énergie (motivation).
  5. Images de récupération / d’adaptation = imaginer rebondir après la période difficile (endurance dans l’adversité.

5 façons dont l’imagerie mentale améliore les performances

  1. Voir le succès: «Voir c’est croire» – utilisez l’imagerie mentale pour vous voir atteindre vos objectifs. C’est un bon moyen de renforcer la confiance en soi. Ne vous limitez pas à vous fier uniquement à la vue. Essayez d’inclure des sons, des odeurs, des émotions ou même des goûts typiques dans vos images. Encore une fois, plus vous pouvez rendre le contenu de la session d’imagerie réaliste, plus il est susceptible d’avoir un impact sur vos performances.
  2. Gérer les niveaux d’énergie: Vous pouvez utiliser l’imagerie pour vous calmer lorsque vous avez besoin de vous détendre ou vous stimuler avec des images énergisantes. La lecture de vos morceaux préférés, ainsi que des images, aide également.
  3. Apprendre et perfectionner les compétences: L’utilisation d’images peut être incorporée pour perfectionner une compétence nouvelle ou ancienne. L’imagerie peut également être utilisée pour corriger des erreurs de technique. L’un des aspects les plus importants de la formation à l’imagerie est de se concentrer sur la «sensation» des mouvements. Si vous pouvez vous concentrer sur la sensation du mouvement, vous fournirez à votre corps plus d’informations pour aider à créer le «plan» musculaire pour les mouvements. Vous pouvez vous concentrer sur la sensation de vos muscles grâce à une compétence. Pour développer cet aspect de l’entraînement mental, essayez de vous accrocher à votre équipement sportif tout en vous imaginant réaliser l’habileté sur laquelle vous vous concentrez. Une fois que vous avez exécuté la compétence correctement, rappelez-vous ce que vous ressentez et effectuez une relecture instantanée de la compétence dans votre esprit encore et encore.
  4. Préparation à la compétition: La préparation mentale est tout aussi importante que la préparation physique. Vous voir dans l’environnement compétitif et répéter mentalement les éléments clés de votre performance mènera au succès pendant la compétition. Essayez de passer rapidement à travers les compétences que vous pratiquez. Vous les exécuteriez réellement. Plus votre esprit et votre corps sont familiers avec les séquences «en temps réel» impliquées dans la compétence, mieux vous serez préparé à exécuter la compétence. La vitesse en temps réel aidera votre corps à se synchroniser avec ce que vous essayez d’accomplir. Avec cette familiarité accrue avec tous les éléments de la compétence, vous serez plus susceptible de produire la bonne technique pendant la compétition.
  5. Évaluer les performances: Après la compétition, prenez le temps de réfléchir à ce qui s’est passé. Rejouez le jeu dans votre esprit pour renforcer ce que vous avez bien fait et évaluer les aspects qui peuvent être améliorés. L’utilisation de la vidéo peut souvent aider les athlètes à améliorer la qualité de leurs images.

Plus un joueur pratique la visualisation, plus les images deviendront précises. La trace de la mémoire deviendra plus forte, l’image plus accessible et le soutien émotionnel plus puissant, stimulant la motivation et la confiance. La répétition renforce la force. La répétition répétée de la répétition mentale aidera à développer à la fois votre imagination et vos compétences de jeu afin que vous puissiez mieux lire, anticiper et réagir dans n’importe quelle situation.

Tutoriel d’imagerie générale

Étape 1: Allez dans un endroit calme où vous pourrez vous détendre (prendre de grandes respirations) et ne pas être dérangé.

Étape 2: Sélectionnez une variété de scènes et développez-les avec des détails riches, y compris des couleurs, des sons, des odeurs et des sentiments, si possible (votre chambre à coucher, votre classe préférée, les scènes de votre chien en train de jouer).

Étape 3: Sélectionnez des images spécifiques au sport et incluez autant de détails que possible.

Étape 4: Entraînez-vous à visualiser les personnes (coéquipiers, fans, parents) dans les scènes.

Étape 5: Imaginez être dans une situation sportive spécifique, que ce soit dans le passé (replay) ou dans un événement futur. Apportez le plus de détails possible. Aussi, sentez-vous vivre le succès dans ces scènes.

Étape 6: Lorsque vous maîtrisez votre visualisation, vous pouvez ensuite essayer de rejouer les événements négatifs afin de pouvoir les modifier comme vous le souhaitiez vraiment (imagerie d’adaptation). Être capable de corriger ces événements négatifs peut aider à s’assurer qu’ils ne se répètent pas tout en contribuant à accroître la confiance et à réduire l’anxiété face à ces situations sportives spécifiques.

Étape 7: Il est fortement recommandé de pratiquer visuellement des habiletés sportives spécifiques et des situations liées au jeu, en particulier celles qui peuvent vous poser des problèmes, aussi souvent que possible.

Pour y parvenir, vous devez d’abord le voir. Bonne chance.

Mike Voight, Ph.D. E: mv@drvleads.com Site Internet: https://drvleads.com

Des parties de cet article sont adaptées des livres du Dr V, Entraînement à la force mentale pour le football, le volleyball, le basketball et le football (2e éd., Coaches Choice, 2019), et ses articles dans le Journal de football de la United Soccer Coaches Association.





Source link