juillet 22, 2021

Comment vous pouvez améliorer les taux de réussite de votre cycle de FIV

Par admin2020


La Fécondation In Vitro (FIV) est devenue une aubaine pour les couples souffrant d’infertilité, qui malheureusement augmente de jour en jour. La FIV est devenue l’une des options de traitement les plus fondamentales pour les couples souffrant d’infertilité.

L’augmentation des cas d’infertilité est la conséquence de l’évolution des modes de vie et des modifications alimentaires, de l’obésité, des mariages tardifs en raison d’une plus grande orientation professionnelle des filles et des déclarations tardives aux centres de FIV, même dans les cas où les couples se rendent compte qu’il y a un problème de conception en raison de la stigmatisation attachée au processus.

Depuis le début de la FIV en 1978, les taux de réussite de la procédure ont considérablement augmenté pour atteindre environ 65 à 70 % aujourd’hui. Ceci est attribué à une meilleure compréhension du sujet, à de bonnes conditions de culture, à de meilleures injections pour la stimulation et à de nouvelles innovations telles que l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI), l’éclosion laser assistée et la cryoconservation.

Suivre quelques conseils simples peut vous aider à améliorer les taux de réussite de votre cycle de FIV.

Ne tarde pas

Il est impératif de visiter la clinique de FIV au bon moment et de commencer le traitement le plus tôt possible. L’âge est le facteur le plus important dans le succès de la FIV, alors ne perdez pas de temps à consulter un spécialiste de l’infertilité. Plus l’âge de la femme est élevé, plus les chances d’échec du cycle de FIV sont élevées.

Modifiez votre alimentation

Il est important de manger sainement et d’éviter la malbouffe. Votre alimentation doit être composée de fruits et légumes frais et doit être riche en protéines. La consommation de légumes à feuilles vertes est également bénéfique. Restez actif et évitez les ajouts tels que le tabagisme, l’alcool, le tabac et les drogues récréatives. Un IMC sain de 19 à 24 est recommandé et une réduction de poids de 4 à 5 % avant de commencer la procédure de FIV peut faire une grande différence dans les taux de réussite.

Gardez le stress à distance

Le stress de votre travail, de votre mode de vie ou même le stress social de ne pas pouvoir avoir de bébé peut affecter le succès de la FIV. Essayez de vous impliquer dans des activités de soulagement du stress comme le yoga et les médicaments pour calmer votre esprit, ou pratiquez un passe-temps comme la lecture ou le jardinage pour vous détendre.

Prendre des suppléments

Avec toute la falsification des aliments que nous consommons aujourd’hui, il est parfois important de prendre des suppléments pour s’assurer que tous vos signes vitaux sont à portée. Pour un cycle de FIV sain, vérifiez vos niveaux de vitamine D et d’acide folique et prenez des suppléments si nécessaire. Un autre qui est couramment prescrit est la vitamine E pour améliorer vos chances de succès.

Soyez solidaire

Ne blâmez jamais votre partenaire pour des problèmes de conception et soutenez-vous les uns envers les autres. Vous devez traiter l’infertilité comme un problème courant. N’oubliez pas que le processus de FIV peut être une expérience stressante pour la partenaire féminine et qu’elle a besoin de vous à ses côtés.

Connaître les nouvelles technologies

Les couples qui se lancent dans le processus de FIV doivent être conscients des nouvelles technologies et des nouveaux codes qui prévalent dans le monde. Cela inclut les avantages du transfert d’embryons congelés et du transfert au jour 5. Leur utilisation peut garantir de meilleurs taux de réussite et également réduire les cas de grossesses multiples.

Amélioration de la santé du sperme

Le partenaire masculin doit subir un examen détaillé pour exclure une varicocèle, une hydrocèle et un dysfonctionnement sexuel. Les hommes qui subissent le processus de FIV avec leurs partenaires doivent éviter les dépendances comme le tabagisme, l’alcool, le tabac et les drogues récréatives. Ils doivent également essayer d’éviter le stress pour assurer une santé sexuelle et reproductive saine.

Soins post-transfert

Peu de temps après la fin du processus de transfert d’embryons, la femme doit assurer un repos et des soins appropriés et prendre les médicaments prescrits pendant une période de 15 jours pour s’assurer que cela se traduit par une grossesse. Les patients reçoivent un soutien leutal et des médicaments à côté. Ils peuvent poursuivre leurs activités quotidiennes, mais doivent éviter toute activité physique intense, soulever des poids lourds et avoir des rapports sexuels.

Pour en savoir plus sur faire un pas vers la parentalité, connectez-vous ici et consultez notre site Internet.

Le Dr Yeshwant Mane (FNB, DGO, DFP, FICMCH) est directeur d’Atharva Infertility Center Care IVF, Nashik. Il est également directeur du Saishree Infertility Centre, à Pune, et du Atharva Center for Assisted Reproduction, à Indore. Il est consultant en FIV invité au Genomics Infertility Center de Mumbai et dans les centres d’Hyderabad et de Bangalore.



Source link