novembre 24, 2021

DBE licencie 11 enseignants pour des cas d’inconduite, dont cinq étaient des nuisibles sexuels

Par admin2020


L’animatrice de Midday Report, Mandy Wiener, s’entretient avec le porte-parole du DBE, Elijah Mhlanga.

  • Le ministère de l’Éducation de base a rappelé aux éducateurs sud-africains le code d’éthique professionnelle qui régit leur domaine
  • Un rapport annuel pour 2020/21 a révélé que 11 enseignants ont été licenciés pour des cas de faute professionnelle et contraire à l’éthique

© sunseeds/123rf.com

Au total, 11 enseignants ont été licenciés par le Département de l’éducation de base (DBE) et radiés indéfiniment du registre des éducateurs pour l’exercice 2020/21.

Les enseignants ont été reconnus coupables d’une série d’accusations, y compris d’inconduite sexuelle, selon le Conseil sud-africain des éducateurs (SACE).

Sur les 11 enseignants qui ont été licenciés, cinq des cas étaient pour inconduite sexuelle, suivis de deux pour agression grave contre des apprenants.

Dans l’ensemble, le conseil dit avoir reçu 443 cas d’inconduite contre des éducateurs pour l’exercice 2020/21.

La SACE a déclaré mardi aux membres du Parlement que les principales catégories de cas d’inconduite professionnelle et contraire à l’éthique contre des éducateurs au cours de la période considérée sont les châtiments corporels et les agressions, les inconduites sexuelles, le viol, les attentats à la pudeur, les agressions sexuelles et le harcèlement sexuel, ainsi que les abus verbaux ou utilisation d’un langage inapproprié, victimisation, harcèlement et diffamation.

Le porte-parole du DBE, Elijah Mhlanga, a déclaré que le département était très préoccupé par la façon dont certains enseignants ont abandonné leurs normes éthiques et professionnelles.

Nous sommes concernés. Nous traitons ces infractions à un moment où la VBG est une affaire sérieuse. Aussi, la question des châtiments corporels.

Elijah Mhlanga, porte-parole – Département de l’éducation de base

[SACE is] la même organisation qui fait signer à ces enseignants leur code d’éthique qui les oblige à respecter les normes professionnelles les plus élevées lorsqu’ils se rendent au travail, mais il semble que lorsqu’ils arrivent à l’école, ils oublient tout cela et commencent à s’impliquer dans des activités qui les amènent à problème… certains d’entre eux sont licenciés et d’autres enquêtes sont toujours en cours.

Elijah Mhlanga, porte-parole – Département de l’éducation de base

Il s’agissait d’une présentation d’un rapport annuel de nos entités… le rapport était en rapport avec les travaux effectués au cours de l’exercice 2020/2021 donc ces chiffres seraient exacts en termes de couverture de la période sous revue.

Elijah Mhlanga, porte-parole – Département de l’éducation de base


Plus de Local



Source link